Overwatch lance ses Représailles – plus ambitieuses qu'il n'y parait

Représailles, le nouvel événement PvE d'Overwatch, est jouable jusqu'au 30 avril avec une nouvelle mission et des skins inédits. Et ce type de contenu s'avère manifestement bien plus ambitieux qu'il n'y parait de prime abord, notamment en terme de moyens mobilisés ou de révélations.

Comme l'année dernière avec l'épisode Insurrection, Overwatch donne lieu cette année aussi à un nouvel épisode PvE, Représailles, qui doit durer jusqu'au 30 avril prochain. On l'a noté, l'événement PvE se déroule sur une nouvelle carte, Rialto à Venise, et repose sur l'infiltration nocturne d'un petit groupe de joueurs cherchant à investir une base de l'organisation terroriste La Griffe, défendue par des snipers, des assassins et des unités d'assaut -- et cette nouvelle carte vénitienne a vocation à rejoindre les autres théâtres d'affrontements (PvP) d'Overwatch, mais pas avant que ne se termine l'événement PvE, fin avril.
Un type d'événements qu'on sait populaire chez les joueurs, et qui permettra aux collectionneurs d'ajouter quelques nouveaux skins à leur collection.

Et s'il ne s'agit donc que d'un événement ponctuel, il se révèle manifestement plus ambitieux qu'il n'y parait de prime abord. Selon l'équipe de développement, Représailles a nécessité près d'un an de travail (le développeur a commencé à s'y atteler dès mai 2017, au terme de l'événement Insurrection) et mobilise une équipe spécialisée férue de PvE, ayant notamment fait ses armes sur World of Warcraft, la campagne de StarCraft II ou celle de Diablo III.
En outre, selon Aaron Keller (directeur de jeu assistant, qui répond à PCGamesN), l'événement cache des informations supplémentaires sur le contexte narratif d'Overwatch. On le sait, le mode « histoire » esquisse la création de Blackwatch, cette branche occulte chargée des basses oeuvres d'Overwatch, mais selon Aaron Keller, une fois la mission terminée, la refaire plusieurs fois débloquera régulièrement de nouvelles informations au travers des dialogues de chaque personnage -- elle permet de redécouvrir la mission sous l'angle de différents personnages. De quoi encourager sa rejouabilité.

Pour autant, même s'il est rejouable, qu'il est populaire chez les joueurs et a manifestement nécessité de gros moyens, il n'est pas prévu pour l'instant de rendre l'événement permanent. Selon Jeff Kaplan, ce serait s'exposer au risque que « les joueurs se lassent » (et officieusement, on imagine que le développeur rechigne aussi à prendre le risque de vider les modes PvP de son shooter). En outre, selon le directeur de jeu, l'expérience des autres jeux de Blizzard montre que les joueurs appréciant le PvE en demandent généralement toujours plus et toujours plus vite. Or pour l'instant, le studio n'entend manifestement pas mobiliser davantage de ressources pour du contenu PvE dans Overwatch que celles qui permettent déjà de proposer une nouvelle mission chaque année. Mais Jeff Kaplan souligne aussi « qu'il ne faut jamais dire jamais » et qu'il a déjà changé d'avis par le passé (comme par exemple à propos du mode « Deathmatch » d'Overwatch).

Réactions (25)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Overwatch ?

35 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (57 évaluations | 0 critique)
5,9 / 10 - Assez bien

82 joliens y jouent, 93 y ont joué.