gamescom - Deux nouvelles cartes et un nouveau « héraut » pour Overwatch

Après quelques jours de teasing, Blizzard profite de la gamescom de Cologne pour présenter le prochain héros d'Overwatch (qui modernise le barde traditionnel) et esquisser deux nouvelles maps, l'une chaude et l'autre glaciale, et leur gameplay.

gamescom - Deux nouvelles cartes et un nouveau « héraut » pour Overwatch

Le récent teasing de Blizzard laissait entendre qu'Overwatch devait accueillir un nouveau héros dans sa galerie d'archétypes jouables. Choses promises, choses dues, on découvre Lucio dans le cadre de la conférence de presse de Blizzard à la gamescom.
On l'avait noté, Lucio est un musicien brésilien (Jeff Kaplan se dit « enthousiaste d'accueillir enfin un personnage d'origine sud-américaine » -- on le comprend au regard de la croissance très rapide du marché brésilien en matière de jeux en ligne) : il arbore des dreadlocks, se déplace (vite) en skateboard et s'improvise danseur (lui permettant de bondir sur les murs et sauter de mur en mur).
En termes de gameplay, Lucio est une classe de support qui entend manifestement moderniser le barde de nos MMO : il manie des armes lui permettant d'envoyer des projectiles soniques à ses adversaires (dont l'onde sonore blesse et repousse l'adversaire) et peut jouer des chansons permettant tantôt de booster la vitesse de déplacement, tantôt de prodiguer des « soins massifs », tant pour lui que pour ses coéquipiers. Sa compétence ultime lui permet en outre de générer des boucliers personnels le protégeant lui et ses alliés et permettant donc de décupler le nombre de points de vie du groupe. Selon Jeff Kaplan, Lucio est donc conçu à la fois pour harceler l'équipe adverse grâce à sa vitesse et soigner ses alliés avec ses buffs.

Dans la foulée, le développeur dévoilait aussi deux nouvelles maps où s'affronter. La première, chaude et accueillante, basée en Afrique au coeur de la cité de Numbani (futuriste et très verticale, pour favoriser les personnages à grande mobilité), voit les humains et les omnics vivre ensemble en harmonie. Son gameplay repose essentiellement sur des missions d'escortes : les joueurs devront d'abord capturer un artefact, avant de devoir ensuite l'escorter pour qu'il arrive à bon port dans le Musée de l'Héritage Numbani quand l'équipe adverse entend le récupérer pour son compte.
La seconde, Volskaya Industries, plonge le joueur dans l'environnement enneigée d'une usine russe en Sibérie où les tensions entre humains et omnics sont encore très prégnantes. Le gameplay y est donc logiquement très compétitif : les équipes se disputent deux points de contrôle stratégiques de la carte, qu'il faudra capturer et tenir durablement. Mais pour pimenter les affrontements, la zone intègre des plateformes mobiles qu'il faudra donc intégrer dans les stratégies de chaque équipe (Jeff Kaplan souligne notamment l'importance des personnages capables d'ériger des tourelles fixes, qui pourront donc devenir mobiles grâce aux plateformes).
D'aucuns espéraient par ailleurs une date de bêta-test pour découvrir Overwatch plus concrètement. En vain pour l'instant, mais on imagine que Blizzard se montrera plus prolixe dans quelques mois en novembre prochain à l'occasion de la BlizzCon 2015.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Overwatch ?

28 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (48 évaluations | 0 critique)
5,7 / 10 - Assez bien

67 joliens y jouent, 75 y ont joué.