La sexualisation de Tracer en question et Blizzard supprime sa pose sexy dans Overwatch

Un bêta-testeur d'Overwatch s'interroge sur la pertinence d'une pose de victoire du personnage Tracer, jugée sexy et peu cohérente avec la personnalité de l'héroïne. Blizzard en convient et la communauté gronde. 

La sexualisation de Tracer en question et Blizzard supprime sa pose sexy dans Overwatch

Un petit bonhomme l’a affirmé il y a longtemps : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités et quand le moindre titre de Blizzard s’adresse à des millions de joueurs en ligne, le développeur se doit logiquement d’être vigilant quant aux messages qu’il véhicule au travers de ses jeux.
C’est du moins l’avis du dénommé Fipps, bêta-testeur d’Overwatch, qui s’exprime sur le forum officiel, s’interrogeant sur la sexualisation du personnage de Tracer. S’il souligne la qualité de la galerie de personnages féminins du shooter de Blizzard (toutes les héroïnes sont très diverses, avec toute une personnalité forte qui leur est propre), il s’interroge sur le traitement de Tracer -- personnage fantasque et attachant, qu’on sait très populaire auprès des joueurs.

Pose de victoire de Tracer

Au regard de la façon dont elle est dépeinte dans la promotion du jeu, d’après Fipps, on comprend qu’elle est « la star du show », elle est rapide, un peu folle, généreuse, rigolote, c’est une bonne amie, elle a du cran... Autant de caractères qu’on retrouve dans ses animations ou expressions. Pour autant, selon Fipps, certaines poses de victoire de Tracer sont aussi empreintes d’une sexualisation surprenante.
Non pas qu’elles soient outrancières ou particulièrement suggestives, mais selon le testeur, elles dénotent avec la personnalité de Tracer -- à l’inverse de Fatale (Widowmaker), autre personnage féminin très sexualisé mais en cohérence avec son personnage de vamp séductrice et mortelle. La sexualisation de Tracer serait ici gratuite, pour faire du personnage un symbole sexuel -- et donc malvenue selon Fipps qui se présente comme père d’une jeune fille qui pourrait grandir au côté de Tracer.

Sans grande surprise, ce week-end, l’avis du testeur a suscité une avalanche de réactions (plutôt mesurées) sur le forum officiel, jusqu’à ce que Jeff Kaplan n’intervienne pour abonder dans le sens du message initial : la pose tendancieuse de Tracer sera remplacée.

« Nous remplacerons la pose. Nous voulons que chacun se sente fort et héroïque au sein de notre communauté. La dernière chose que nous souhaitions est quiconque se sente mal à l’aise, déprécié ou mal représenté. Avec nos excuses et nous continueront à essayer de faire de notre mieux. »

Arachnée

L’affaire aurait pu en rester là... jusqu’à ce qu’elle sorte du forum des bêta-testeurs pour gagner les réseaux sociaux. Les avis y sont bien plus tranchés et si certains adhèrent au choix de Blizzard, d’autres y voient un renoncement, voire la fin de toutes libertés créatrices laissées à une équipe artistique. Face à la déferlante, Jeff Kaplan précise son propos : 

« (...) Bien que je maintienne mon commentaire précédent, je me rends compte que j’aurais dû me montrer plus clair. En tant que game director, je conserve le dernier mot en matière créative sur ce qui fonctionne et ce qui ne va pas dans le jeu. Ici, la décision a été facile à prendre, pas uniquement pour moi mais aussi pour toute l’équipe artistique.
En fait, nous avons déjà une autre pose que nous apprécions et qui nous semble plus en adéquation avec le personnage de Tracer. Nous n’étions pas totalement satisfait de la pose initiale, qui devait faire l’objet d’évolutions. Que la pose ait été remise en question par un membre de la communauté contribue à enrichir nos réflexions et c’est la raison même de la tenue d'une bêta fermée, mais ce n’est pas le seul facteur en jeu ici. Nous avons décidé d'intégrer une pose différente parce que nous avons les mêmes préoccupations que celles évoquées ici, mais aussi parce que nous voulons quelque-chose de mieux. (...) »

Et de préciser que le studio n'entend pas sacrifier sa vision créative d'Overwatch ou que du contenu n'a pas vocation à être supprimé uniquement parce qu'un testeur pourrait s'en offusquer. Et quand bien même Blizzard assume de concevoir des jeux pour tout le monde (joueurs comme joueuses, jeunes comme moins jeunes), selon le directeur, le studio ne vise pas pour autant une homogénéisation du monde, ni même de la galerie de personnages de son shooter.
On sait que la sexualisation (ou non) des contenus, mais aussi aussi et surtout les problématiques de valeurs véhiculées par les jeux sont des sujets de plus en plus prégnants, notamment outre-Atlantique. Les développeurs y sont de plus en plus vigilants et Blizzard assume quoiqu'il en soit manifestement son choix : Jeff Kaplan conclue en précisant qu'il peut comprendre que tous n'adhèrent pas forcément à son choix, mais que ces discussions sont le propre des bêta-tests et que le jeu n'en sera pas moins amusant après le changement de pose de Tracer.  

Réactions (105)


Que pensez-vous de Overwatch ?

27 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (46 évaluations | 0 critique)
5,9 / 10 - Assez bien

64 joliens y jouent, 72 y ont joué.