Les modifications à venir de la saison 2 d'Overwatch

La première saison d'Overwatch prendra fin jeudi prochain. Pour sa saison 2, le shooter fait évoluer certains de ses mécanismes, à commencer par le classement des joueurs pour mieux refléter leur niveau réel.

La première saison compétitive d'Overwatch doit prendre fin jeudi 18 août prochain et forte des premiers enseignements qui en sont tirés, l'équipe de développement du shooter entend adapter sa saison 2. Jeff Kaplan en présente les grandes lignes en vidéo.

Les modifications à venir de la saison 2 d'Overwatch

On en retient d'abord que le classement des joueurs a vocation à évoluer. On le sait, pour l'instant, les joueurs sont notés de 1 à 100 pour définir leur niveau et alimenter le matchmaking permettant trouver des adversaires à sa mesure. Mais selon Jeff Kaplan, le système ne fonctionne pas, dans la mesure où il ne reflète pas efficacement le niveau réel des joueurs -- par exemple, un rang de 60 (peu représentatif de prime abord) classe le participant parmi les meilleurs 6% des joueurs.
En conséquence, le classement reposera dorénavant sur une échelle de 1 à 5000 subdivisée en sept tiers distincts (Bronze, Argent, Or, Platine, Diamant, Maître et Grand Maître), devant mieux rendre compte du niveau réel des joueurs et de leur évolution.
Jeff Kaplan illustre le système : avec un niveau situé entre 2000 et 2499, le joueur se classe dans la catégorie « Or ». En outre, dans le souci constant du développeur de ne pas développer de frustration chez les joueurs, chaque tier atteint, l'est pour l'ensemble de la saison -- passer le cap des 2000 permet donc de débloquer le rang « Or » et repasser en deçà des 2000 ne fait pas retomber le joueur en catégorie « Argent ». En conséquence, en fin de saison, le joueur aura les récompenses « Or » (son meilleur classement de la période).
Seules exceptions : les deux derniers tiers (Maître et Grand maître), destinés aux joueurs les plus compétitifs et investis, intègrent des mécanismes de rétrogradation (pour souligner la constance des joueurs et ne pas récompenser un joueur pour un coup de chance) et imposent une activité minimum (pour éviter qu'un joueur cesse de jouer pour préserver son rang jusqu'à la fin de saison). Ainsi, après sept jours d'inactivité, un Maître ou un Grand Maître perdra 50 points par jours. À noter aussi que pour entrer dans le top 500 des joueurs, il faut pouvoir revendiquer au moins 50 matchs au compteur.

Ensuite et comme annoncé depuis plusieurs semaines, le développeur entend faire évoluer le système de mort subite du shooter -- jugée inéquitable. On le sait, en cas d'égalité entre deux équipes au terme du temps imparti, elles étaient partagées selon un système de mort subite, voulant que l'équipe jouant en attaque soit désignée à pile ou face. Pour éviter cet aléa (susceptible d'avantager une équipe au détriment de l'autre), dorénavant les matchs de certains modes pourront se gagner sur un critère de temps (l'équipe la plus rapide à remplir son objectif l'emporte) et en cas d'égalité parfaite, les matchs-nuls seront possibles (rapportant des points aux deux équipes). De quoi, là encore, éviter certaines frustrations.

Dernier bastion

Outre les évolutions de la saison 2 d'Overwatch, on sait par ailleurs que Blizzard est présent cette semaine à Cologne à l'occasion de la gamescom 2016. Le développeur y dévoilera notamment un nouveau court-métrage d'animation (le Dernier bastion) jeudi prochain à 18h et pourrait profiter du salon allemand pour esquisser la prochaine carte du jeu -- dont on murmure, au gré des indices distillés depuis plusieurs semaines par Blizzard, qu'elle pourrait être d'inspiration bavaroise et conduire les joueurs à s'affronter dans la Forêt-Noire. La gamescom de Cologne pourrait être le lieu approprié pour l'officialiser. On restera donc vigilant.

Réactions (61)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Overwatch ?

25 aiment, 14 pas.
Note moyenne : (41 évaluations | 0 critique)
6,2 / 10 - Assez bien

59 joliens y jouent, 65 y ont joué.