Première mesure disciplinaire de l'Overwatch League : 30 matchs de suspension pour Sumin Kim

Convaincu d'avoir contrevenu aux conditions d'utilisation d'Overwatch (suite à du power-leveling), Su-Min "Sado" Kim, joueur coréen recruté par les Philadelphia Fusion, écope de 30 matchs de suspension pour la saison inaugurale de l'Overwatch League.

On l'a noté, à partir du 6 décembre prochain, l'Overwatch League donnera le coup d'envoi de sa présaison, en attendant le lancement de sa saison inaugurale le 10 janvier 2018. Les douze franchises retenues par Blizzard s'y affronteront et l'événement est d'importance pour le studio dans la mesure où l'Overwatch League apparait comme le fer de lance de sa stratégie « e-sport ».

Première mesure disciplinaire de l'Overwatch League : 30 matchs de suspension pour Sumin Kim

Et manifestement, le développeur pratique la tolérance zéro à l'égard des joueurs des douze équipes en lice : la Ligue officialise aujourd'hui la suspension de Su-Min "Sado" Kim, joueur coréen recruté par les Philadelphia Fusion et accusé de power-leveling, pour toute la durée de la présaison, suivi de 30 matchs de la saison inaugurale. Le joueur professionnel boostait les comptes de joueurs lambda d'Overwatch, contre rémunération.
Ce type de pratiques est évidemment prohibé par les conditions d'utilisation du shooter de Blizzard, en plus de contrevenir aux « valeurs » défendues par le studio.

« On attend des joueurs de la Ligue Overwatch qu'ils respectent les plus hauts standards de notre jeu, et qu'ils soient des citoyens exemplaires de notre communauté. Participer à des systèmes de « boost de comptes », dans lesquels certains se font payer pour améliorer le Skill Rating d'autres joueurs, est contraire à ces valeurs et viole les conditions d'utilisation arrêtées par Blizzard. En conséquence, l'Overwatch League a décidé de suspendre Su-Min Min "Sado" Kim, des Philadelphia Fusion, le temps de la présaison et pour les 30 premiers matchs de la saison inaugurale. »

Notamment en Corée, la sanction est jugée sévère par les joueurs (elle est en tout cas jugée plus lourde que les sanctions infligées dans les ligues de sports traditionnels), d'autant qu'elle obère drastiquement les chances des Philadelphia Fusion pour la première saison -- la période de recrutement est terminée, empêchant tout remplacement de dernière minute. Sur les réseaux sociaux, l'équipe indique néanmoins soutenir son joueur en attendant qu'il puisse reprendre la compétition (on imagine que ça signifie que le joueur continuera de percevoir sa rémunération malgré la suspension).
On retiendra quoi qu'il en soit que pour cette première sanction au sein de la ligue, Blizzard ne fait pas dans la demi-mesure. De quoi donner des gages de sérieux, notamment aux sceptiques qui s'interrogent sur l'équité qui règne (ou non) dans les compétitions de sport électronique.

Réactions (15)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Overwatch ?

30 aiment, 18 pas.
Note moyenne : (51 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien

73 joliens y jouent, 83 y ont joué.