L'Europe, un « territoire clef » pour l'avenir de l'Overwatch League

L'Overwatch League séduit manifestement les joueurs mais la compétition reste encore très américaine (elle se joue à Los Angeles avec des équipes majoritairement américaines). Nate Nanzer se concentre sur le développement européen de la ligue.

Le constat est clair, pour l'instant, l'Overwatch League implique une très grande majorité d'acteurs nord-américains -- tous les matchs se jouent encore dans la Blizzard Arena à Los Angeles et sur les douze équipes de la ligue, neuf sont américaines aux côtés de seulement deux équipes asiatiques et une européenne (l'équipe des London Spitfire intégralement composée de joueurs sud-coréens).
Pour autant, selon Nate Nanzer (en charge de la promotion de la ligue chez Activision Blizzard et qui se confie au Daily Mail), à l'avenir, l'Europe a vocation à devenir un territoire clef pour l'Overwatch League.

L'Europe, un « territoire clef » pour l'avenir de l'Overwatch League

On le sait, dès sa deuxième saison, l'Overwatch League devrait accueillir de nouvelles équipes (selon Nate Nanzer, la ligue pourrait à terme compter un total de 24 à 28 équipes) et le studio entend en diversifier les origines -- ce serait l'occasion de toucher de nouveaux publics et d'impliquer davantage de joueurs / supporters. Et manifestement, l'Europe est perçue comme un « territoire clef » à exploiter : Nate Nanzer se dit « particulièrement focalisé sur l'idée d'ajouter des équipes dans des marchés comme la France, l'Allemagne, l'Espagne, l'Europe du nord, le Benelux et l'Italie », avant de lorgner ensuite vers l'Asie (Pékin, Guangzhou ou Bangkok) et l'Amérique du Sud (Overwatch est particulièrement populaire au Brésil).

« Nous étions récemment à Rome, et notre PDG Bobby Kotick a tenu une conférence sur l'e-sport dans le cadre de l'assemblée générale de l'Association des clubs européens. C'est là que se réunissent tous les clubs de football européens, et l'association est dirigée par Andrea Agnelli, le président de la Juventus de Turin.
Nous avons eu de nombreuses conversations avec différents clubs à travers le continent. Parmi les clubs de foot en Europe, nombre d'entre eux sont parmi les plus avant-gardistes et novateurs dans tous les sports et évidemment, l'e-sport est un moyen de toucher un nouveau public. »

Par ailleurs, selon Nate Nanzer, « la plus grosse priorité stratégique » de la ligue aujourd'hui repose sur le fait que les matchs se jouent dans les arènes des différentes équipes en lice « dès que possible » (et non plus uniquement dans la Blizzard Arena), et manifestement, le studio apprécierait d'organiser ses tournois partout à travers le monde et pas uniquement aux Etats-Unis. Un développement qui devrait être de nature à capter et fidéliser davantage de joueurs à travers le monde, d'autant qu'à l'avenir, les matchs de la ligue devraient être organisés à des horaires plus variés et plus accessibles aux joueurs européens, pour leur permettre de suivre les matchs en direct plus aisément.
Reste à déterminer si l'Overwatch League trouvera de nouveaux candidats pour intégrer son pool d'équipes, malgré notamment des tarifs d'entrée revus à la hausse. Selon Nate Nanzer, aujourd'hui la ligue commence à faire ses preuves (le projet est « moins conceptuel » qu'avant le lancement de la première saison) et davantage de structures souhaitent donc l'intégrer (là où initialement, Blizzard devait démarcher les éventuels candidats). Il laisse entendre que le ticket d'entrée initial (de 20 millions de dollars, dit-on) serait aujourd'hui significativement réévalué.

Réactions (67)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Overwatch ?

40 aiment, 20 pas.
Note moyenne : (63 évaluations | 0 critique)
6,3 / 10 - Assez bien

82 joliens y jouent, 97 y ont joué.